LES CHIMERES

LES CHIMERES

Entre les immeubles et les tours

Parcourant le bitume encore chaud et luisant

Vêtu d’un short et d’un teeshirt moulant

Allongeant les foulées, il court.

 

C’était le favori, il a tenu son rang

Sous les hourras de la foule

Fier et droit, le voila qui déboule

Cette course, il la prépare depuis presque deux ans.

 

Ensuite il faut franchir le parc,

Suivre les flèches en face de la Barque

Puis se retrouver le long de la jetée.

 

Déjà les officiels se préparent

Plus que cent mètres et c’est l’arrivée

Il est des souffrances que le bonheur répare.

 

 

Version détournée PAR GELINDO en 2012

VERSION ORIGINALE GÉRARD DE NERVAL (1808-1855)

Laisser un commentaire